Collectif de composition

 

Exemples audio

Projet de composition par montage d’objets sonores préalablement enregistrés et classés pour former une banque de sons.

Expérience menée par Laurent Aglat dans le cadre de sa thèse de doctorat en composition mixte :
Procédé de composition instrumentale par montage numérique
Ce projet regroupe huit compositeurs provenant de différents milieux musicaux :


Nicolas Therrien (nicophile@hotmail.com)
Luc Breton (info@lgbreton.com)
Guido Del Fabbro (guidguido@hotmail.com)
Laurent Aglat (aglatlaurent@hotmail.com)

Chaque compositeur se verra recevoir un CD data contenant une banque de sons, un regroupement d’objets sonores de mon choix. Pour des fins d’exemples, j’ai composé quelques courtes pièces à partir de cette banque. Chacun aura, à sa façon, à « composer », à faire un montage, à juxtaposer librement les sons inclus dans la banque : créer une courte pièce montée (1 à 2 minutes). Aucune autre source sonore ne doit être ajoutée. Ces objets sonores, dans toute leur subjectivité, sont totalement malléables, sans toutefois leur faire subir des manipulations qui leur feraient perdre leurs caractéristiques intrinsèques, leur essence. Par exemple : un sons de clarinette tenu pourra subir un changement de hauteur, une réverbération, un changement d’enveloppe, mais pas un effet de reverse ou un phaser démesuré, masquant trop le son d’origine.


La quantité de sons présents dans la banque est volontairement réduite. De cette façon, le compositeur, quelque soit son style, aura à construire économiquement . Il n’est évidemment pas nécessaire d’utiliser tous les sons. L’utilisation d’une quantité minimum de différents objets sonores est par contre nécessaire pour faire apparaître les rapports de timbre entre leur différente morphologie.

L’idée principale de cette méthode reste un principe de composition instrumentale, idéalement reproduisible dans le meilleur des mondes(!). J’ai choisi d’imposer ce cadre stricte, aux compositeurs comme à moi-même, pour limiter les possibilités infinies que les manipulations numériques (certains plugins et autres gadgets) permettent et surtout pour faire ressortir une certaine cohérence intrinsèque à la banque de sons à l’écoute des pièces finalisées et ce, au-delà des différences esthétiques de chacun. En un mot, les couleurs sont décidées, reste maintenant la mise en forme.

Chaque son sera encodé en .wav et les compositeurs auront une entière liberté quant au choix de plateforme (pc et mac) et du ou des logiciels d’édition et de montage.

Le but de ce projet est d’expérimenter mes prémisses selon lesquelles l’ensemble du processus de création d’une banque de sons (planification timbrale, écriture, enregistrement, coupe et catalogage) est en soi une oeuvre ouverte, libre, certes, mais renfermant une cohérence claire, où l’acte de création est déplacé à un niveau beaucoup plus large et planificateur.

J’espère que cette expérience sera profitable et intéressante pour tous. J’ai bien hâte de faire l’écoute de vos pièces montées et aussi de les partager ensemble dans un contexte d’écoute commune… et devant un verre de vin!

Exemples audio

 

Menu                         Accueil
Banque de sons entière (34 Meg)